Les secrets de la bonne chemise pour homme

le

Choisir une bonne chemise homme ne s’improvise pas. Cette pièce indispensable du vestiaire masculin doit faire l’objet des plus grandes attentions, pour éviter les fautes de goût et de style. Plusieurs points doivent être vérifiés avant l’achat.

Un col large, rigide et bien confectionné


Il existe des cols pour chemise habillée:

  • italien,
  • français,
  • napolitain,
  • anglais,
  • boutonné sous patte.

ou décontractée :

  • américain ou button down,
  • rond ou col club,
  • officier,
  • mao.

Mais dans tous les cas, il est indispensable d’opter pour un col épais avec des pans larges, le contraire faisant trop féminin, et dépassant du costume, ce qui relève la silhouette. Il faut en second lieu qu’il soit rigide, car, trop mou, il partirait dans les sens et constituerait une entrave à l’élégance.

La présence d’une baleine permet de garder le col bien en place, empêchant les pointes de repiquer ; ces baleines sont généralement en plastique, et peuvent être amovibles ce qui permet de les remplacer lorsqu’elles sont usées, mais il est également possible d’investir dans des baleines en métal. Enfin, il faut prêter attention à la qualité de la confection du col, ce qui est un gage de durabilité ; à cet égard, un col thermocollé durera moins longtemps qu’un autre qui ne l’est pas, car la couche thermocollée peut au fil des lavages se décoller et boursoufler.

Une emmanchure bien cousue pour votre chemise homme

S’il est impossible d’exiger d’une chemise en prêt-à-porter de présenter une emmanchure décalée, laquelle améliore l’aisance et le repassage, il faut toutefois qu’elle soit bien exécutée. Les points de couture doivent être dans l’idéal denses et peu visibles, réalisés en points anglais. Il faut préférer une couture anglaise à une double surpiqûre (couture plate avec deux fils parallèles, sans intérêt aucun). Pour reconnaître une couture anglaise, il faut trouver un petit bourrelet de tissu sur l’envers et un fil unique au niveau de la couture sur l’endroit. Le résultat sera en effet plus fin et plus discret.

Une gorge de boutonnage simple et des boutons solides

La gorge de boutonnage, qui se trouve sur la partie gauche du devant de la chemise et qui reçoit les boutonnières, est idéalement, sur une chemise habillée, simple, c’est-à-dire sans surpiqûres, pour une finition nette ; elle peut aussi être cachée, pour donner une allure plus épurée. Mais dans tous les cas, elle doit être de qualité, car sujette à de nombreuses manipulations ; elle doit garder sa rigidité et ne pas s’effilocher. Quant aux boutons, ils devraient être idéalement conçus dans une nacre épaisse. Mais, à choisir, mieux vaut préférer des boutons en plastique épais à des boutons en nacre trop fine. La couture du bouton doit être bien dense ; si le bouton bouge déjà en magasin, c’est signe d’une grande fragilité qui n’augure qu’une faible résistance dans le temps.

Un fil de qualité et un tissu épais pour une bonne chemise homme

Pour choisir un tissu de qualité, il faut prêter attention au fil et au tissu. Le meilleur fil pour une chemise homme en coton est celui appelé le double retors, un type de filage qui donne un tissu aux couleurs plus prononcées et plus stables, d’une plus grande douceur et d’une meilleure résistance. Des termes trompeurs comme « coton supérieur » ou « coton superfin » sont à fuir absolument. Quant au titrage du fil, plus il est élevé, plus le fil est fin. Trop fin, le tissu sera certes fort doux mais aussi fragile et difficile à entretenir. Le bon équilibre s’établit autour de 100.

La chemise homme est certainement l’accessoire central de la mode masculine, à condition de bien la choisir.