Le contrôle médical est un examen établi dans le but de justifier certaines absences de la part des employés. Il faut savoir que les arrêts maladie ont tendance à pénaliser la santé d’une entreprise et par conséquent, sa productivité également. Grâce au contrôle médical, les absences courtes et non médicalisées seront désormais limitées au mieux. De plus, c’est une démarche qui vise également à vérifier si le complément de salaire est versé à bon escient.

Le contrôle médical, c’est quoi ?

Le contrôle médical peut être défini comme étant un examen qui vise à rétablir l’ordre au sein de l’entreprise. En effet, certains employés ont tendance à s’absenter beaucoup trop souvent et sans en informer l’employeur. Ils ne justifient pas non plus l’absence per l’envoi d’un certificat médical et dans ces conditions, ils pourraient tout à fait être sanctionnés. Le contrôle médical permettra de lutter contre l’absentéisme en entreprise. Le médecin, mandaté par l’entreprise, devra se charger de vérifier les raisons pour lesquelles le salarié a décidé de procéder à un arrêt de travail.

En principe, cette situation doit se faire suite à une maladie ou à un accident. Le médecin doit donc vérifier la réalité de l’incapacité de travail. Il faut savoir que ce genre d’attitudes a de sérieuses répercussions sur l’entreprise. On peut par exemple citer la surcharge de travail pour les présents, la réorganisation des plannings, l’insatisfaction de la clientèle, les retards, la dégradation du climat social, la diminution de productivité, etc.

Les avantages du contrôle médical

Le contrôle médical permettra donc de rétablir l’ordre. Grâce à cet examen, on notera désormais une diminution des absences en général et une stabilité sociale des équipes. Pour les personnes qui avaient procédé à un arrêt de travail en fournissant de faux alibis, elles devront assister à la suspension du complément de salaire et à la suspension des IJSS (indemnités journalières de la sécurité sociale) et de la CAM.

Le contrôle médical garantit la diminution du nombre de jours par arrêt et un retour sur investissement immédiat. L’entreprise s’en porte alors beaucoup mieux. Si l’employeur constate également que l’adresse fournie par le salarié est erronée ou incomplète, il peut demander que l’on effectue un contrôle médical. Étant donné que la personne fait partie de la société, il lui incombe de respecter ses engagements professionnels et parmi ses obligations, il doit toujours informer l’employeur de son lieu exact de convalescence.

Show Buttons
Hide Buttons