On sait enfin que Sophie la Girafe n’est pas dangereuse pour bébé !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec ses 60 d’existence, Sophie la girafe continue d’être le jouet de référence du marché. Grâce à son étiquette écologique, les parents se voient rassurés de l’offrir à leurs enfants. Mais il faut savoir que la petite girafe est aussi désormais un jouet de collection qui a traversé des générations. Et malgré certaines inquiétudes, elle continue d’être l’un des jouets les plus sûrs du monde.

Des risques avec Sophie la girafe ?

sophie la girafe moisissures

A découvrir également : Pourquoi opter pour le divorce à l’amiable ?

Parmi les jouets les plus sûrs, les plus écologiques et les plus accessibles du marché, il y a Sophie la girafe. Cette petite girafe en caoutchouc est devenue le symbole incontournable des jouets de dentition il y a un certain temps déjà. Bien que sa réputation ait été remise en question par rapport à certaines informations qui ont été véhiculées sur internet, comme quoi sophie la girafe danger serait toxique. En effet, certains stipulent que Sophie la girafe serait cancérigène. Et que la matière dont elle est faite contiendrait des phtalates. Des substances qui seraient notamment à l’origine du cancer en cas d’exposition à long terme. Mais dont les effets seraient plus rapides chez un bébé. Pour répondre à cette remarque, le fabricant a tout simplement rappelé aux consommateurs qu’aucun processus de fabrication de Sophie la girafe n’a été changé. Et que ceux qui envisagent d’acheter Sophie la girafe ne devraient pas s’inquiéter. La production respecte toujours les normes en vigueur, mais aussi la méthode de fabrication traditionnelle de Sophie. C’est-à-dire, selon le processus artisanal dont elle a été issue initialement.

Un jouet élaboré minutieusement

Outre le fait d’être un jouet écologique, sophie la girafe est aussi donc un jouet artisanal. La totalité du processus de fabrication est faite à la main. Du rotomoulage et de la manipulation du caoutchouc, jusqu’à sa coloration finale. Plusieurs mains d’ouvriers sont pour cela sollicitées pour créer, fabriquer, décorer et contrôler le jouet sophie la girafe. Sans oublier les différents laboratoires avec lesquels Vulli collabore pour tester et analyser chaque unité de girafe. Et tout cela dans une extrême précision avant de livrer Sophie la girafe auprès des différents points de vente. Cela prouve à quel point le processus de production est minutieux et totalement contrôlé. Ce qui explique que sophie la girafe n’est pas un danger pour un bébé. D’autant plus que le caoutchouc qui sert de matière de base dans cette fabrication est issu de la sève d’hévéa. Et non pas d’un produit synthétique qui aurait subi des traitements chimiques afin d’être exploitable.

A voir aussi : Des conseils pertinents pour gérer sa famille

D’où proviennent les risques ?

Après de longues périodes de débats, certains points ont émergé. Une partie des problèmes liés à l’utilisation de la girafe sophie était due au fait que les personnes ont acheté des modèles contrefaits de Sophie. La contrefaçon est omniprésente sur le marché, et ce, dans presque tous les domaines. Les parents devront alors être attentifs quant à l’acquisition de ces objets. Car les jouets de contrefaçon sont non seulement fabriqués avec des matériaux industriels illicites. Mais il est aussi probable qu’ils n’ont pas été testés ni contrôlés. L’autre partie du problème concerne une mauvaise utilisation du jouet. En effet, en tant que jouet en caoutchouc, la girafe sophie n’est pas du tout difficile à entretenir. Cependant, il faut toujours prévoir un nettoyage périodique, notamment au préalable et après que le bébé l’ait utilisé. Dans le cas contraire, le bébé risquerait de connaitre des infections en jouant avec un jouet sale.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons