De nombreux Britanniques étaient heureux de voir leur pays sortir de l’Union européenne. En effet, de nombreux habitants de la Grande-Bretagne s’estimaient lésés dans cette collaboration et cet espace de vie en commun qu’est L’Union européenne. Toutefois, cela a eu de nombreuses conséquences d’un point de vue économique. Si certaines sont des avantages, d’autres sont des inconvénients et cela se manifeste à travers l’entreprise de Franco Fubini qui est un professionnel dans la vente de fruits et légumes. En effet, il lui est de plus en plus difficile d’importer ses produits de l’Europe vers son pays. Les circuits sont de plus en plus compliqués.

Un secteur très délicat

Un grossiste fruits et légumes doit faire face à de nombreux problèmes. En effet, il est obligatoire qu’il ait à sa disposition à tout moment des produits frais, ce qui représenta un vrai défi. C’est le cas de Franco Fubini. Il est le propriétaire d’une entreprise qui distribue des fruits et légume à Londres qui est l’une des plus grandes métropoles européennes. Toutefois, avec le récent Brexit, ses affaires pourraient se voir ralenties. En effet, les différents circuits qui lui permettaient de faire venir des produits frais de l’Europe vers son île sont de plus en plus difficiles à franchir. Avec la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, les produits et services ne circulent plus librement. Les barrières douanières sont plus nombreuses. De plus, il faut aussi prendre en compte que la fraicheur de ces produits est un facteur essentiel. Celle-ci doit être préservée au maximum. C’est l’ensemble de ces facteurs qui font que Franco Fubini se doit de faire face à certains problèmes qu’il n’a vraiment jamais eu à rencontrer.

La solution mise en œuvre par ce patron

La société de Franco Fubini, spécialiste dans la vente de légumes et de fruits frais. Installée à Londres, son entreprise doit faire face au Brexit qui est un gros problème. C’est en ce sens, qu’il ait décidé de s’exporter dans d’autres pays tels que le Danemark, la Suède ou l’Espagne. En effet, à partir de là, Franco Fubini sera en mesure de collecter les fruits et légumes dont il aura besoin, les vendre sur place ou les importer vers les restaurants à Londres, à New York ou Paris qu’il dessert comme d’habitude. C’est une solution qui semble être une alternative adéquate dans ce contexte de Brexit pour cette entreprise qui tente de s’en sortir.

Show Buttons
Hide Buttons