La Nissan Micra fait sa révolution

Lorsque les responsables de la marque Nissan crient sous tous les toits que tout a changé pour la nouvelle Nissan Micra, c’est parce qu’ils disent tout simplement la vérité. En effet, la 5e génération de la Micra se dote d’une énergie nouvelle tout en muscles d’une finition particulièrement aboutie. Ce qui lui permet de se présenter comme la voiture incontournable du moment.

Un modèle à personnaliser

À l’intérieur comme à l’extérieur, la nouvelle Nissan Micra n’a jamais été aussi convaincante. Les couleurs, les jantes, les poignées de porte arrière intégrées aux montants, la volupté des matériaux, l’élégante planche de bord, les larges fauteuils, etc., on n’a jamais vu la Nissan Micra sous aussi belle robe. En effet, le constructeur a misé sur 4 packs qui permettent de transformer la voiture à sa main (autocollants, teintes sous les rétroviseurs et le capot, etc.). Certes, les 125 formules de personnalisation ne sont pas vraiment gratuites, mais Nissan propose jusqu’à 5 niveaux de finitions pour un intérieur plus que stimulant.

Il faut aussi dire que la Micra 2017 a une très fière allure et reste bien éloignée de sa bouille d’autrefois. Aujourd’hui, elle est disponible exclusivement en 5 portes et dispose d’un capot légèrement plus court qu’avec la génération précédente. Avec des montants des pare-brise profilés, une ligne de caisse qui souligne un caractère bien trempé, d’un becquet de toit et d’optiques en forme de boomerang, il est facile de croire qu’il s’agit d’un modèle d’une marque de luxe. Autant dire que Nissan a tenu à mettre les bouchées doubles.

Trois motorisations

Au moment où certains adorent ce nouveau modèle et d’autres un peu moins, il faut dire que Nissan a tenu à diversifier le choix des amoureux de la marque. La Micra 2017 est alors disponible en deux essences et un diésel. L’entrée de gamme est en 3 cylindres atmosphériques (73 chevaux) et la seconde motorisation essence est dotée d’un turbo (90 chevaux) et du fameux système stop-Start. Pour la 3e motorisation, elle offre un diésel DCI 90 chevaux dotés également du système-stop quant aux amateurs de boite auto, ils devront prendre leur mal en patience, car la nouvelle Micra n’entend pas s’en équiper jusqu’en 2018. Enfin, il faut savoir que cette Micra 5e génération a été imaginée et conçue en France pour une clientèle essentiellement européenne. Mieux, elle est fabriquée à l’usine de l’alliance entre Renault et Nissan dans les Yvelines.