Travailler à l’international grâce au TOEIC

le

Le TOEIC «Test Of English for International Communication» est un examen qui évalue le niveau d’anglais (écrit et oral) de candidats non anglophones, étudiants ou salariés. Il est très prisé des entreprises.

Un atout pour le CV

Les diplômés des grandes écoles et les cadres envisagent de plus en plus de travailler à l’étranger. Les entreprises, françaises ou étrangères, proposant des postes exigeant un certain niveau de langue, sont très sélectives au vu de la masse de CV qu’elles reçoivent. Sur un CV, la mention d’un score TOEIC au lieu de mentionner un “anglais business” est un atout indéniable. Un score important au TOEIC peut attirer l’œil d’un recruteur. Dans le secteur du travail, où la concurrence est de plus en plus rude, il est important de se démarquer des autres candidats.

Le TOEIC : une valeur sûre pour l’employeur

Le TOEIC atteste d’un excellent niveau en “anglais business“. En principe, un score de 750 est requis, variable selon les entreprises. Le TOEIC est indispensable pour pratiquer certains métiers : hôtesse de l’air, stewart ou pour briguer une carrière internationale. Ce test d’anglais est le plus utilisé par les entreprises pour juger le niveau d’anglais de leurs employés. Cet examen, validé avec un bon score,peut ouvrir de nombreuses portes à son détenteur.

Passerelle pour accéder à certains postes

Un salarié d’une entreprise, désirant obtenir davantage de responsabilités au niveau international, peut négocier un meilleur poste grâce à une formation TOEIC et à l’obtention d’un score important au TOEIC. Ce test d’anglais permet de stimuler un CV en augmentant les chances de réussite du candidat et lui permet de prouver sa motivation et ses connaissances linguistiques dans le but de s’investir dans de nouveaux projets professionnels.

Cette certification internationale permet une meilleure évolution de carrière au sein d’une entreprise. Elle facile l’expatriation en cas de mutation à l’étranger.
L’obtention du TOEIC permet également de se distinguer de ses collègues. Le TOEIC constitue donc une passerelle indispensable pour évoluer, au niveau professionnel, dans un contexte international.

Pont vers un Master spécialisé ou un MBA 


De nombreux salariés, de tous les pays, désirent donner un coup d’accélérateur à leur carrière en posant leur candidature à un Master spécialisé ou un MBA (Master of Business Administration) dans la langue de Shakespeare.

Ces formations constituent de véritables passerelles pour des étudiants qui souhaitent voir leur carrière évoluer ou pour des cadres possédant quelques années d’expérience.
En effet, un excellent score au TOEIC est exigé au moment de déposer leurs dossiers pour attester qu’ils sont capables de suivre un cursus 100 % en anglais.

L’ESSEC et HEC, par exemple, exigent un score minimum de 850 et l’ESCP Europe fixe la barre à 815. Le niveau demandé est dépendant des institutions mais, quoi qu’il en soit, un entraînement intense s’impose pour obtenir les scores requis.

Il faut savoir que le TOEIC est un examen et non un diplôme obtenu. Aussi, il suffit de le passer pour en être détenteur, indépendamment du score atteint. Toutefois, plus ce score est haut et plus les chances d’intégrer un Master ou un MBA prestigieux sont grandes. Il et donc primordial de le préparer rigoureusement.