Que faire si votre aloé vera a des feuilles flétries ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les feuilles de l’aloe vera deviennent molles et flétries lorsqu’elles sont soumises au stress d’un excès d’humidité ou qu’elles sont trop à l’ombre. En réalité, elles s’affaiblissent et poussent dans le sens de la lumière lorsqu’elles ne sont pas en plein soleil.

Un sol dont le drainage est lent ou des plantes en pot peuvent également entraîner un relâchement des feuilles. Voici quelques astuces pour remédier aux feuilles flétries de votre aloé vera.

A lire en complément : Comment bien intégrer les appareils électroménagers dans une cuisine ?

Eviter les arrosages trop fréquents

L’Aloe vera est une plante qui résiste à la sécheresse et se développe dans les climats secs avec peu de précipitations. Elle est donc particulièrement adaptée à la croissance dans les climats secs et très sensible aux arrosages trop fréquents. Alors, si vous avez un aloe vera feuille tombante, penchez-vous sur la fréquence d’arrosage.

Si vous arrosez la plante plus d’une fois par semaine, alors elle souffre d’un excès d’arrosage. De même, si les feuilles brunissent, jaunissent ou deviennent molles, l’arrosage est excessif. Pour protéger l’aloé vera sensible, il est important de réduire la fréquence des arrosages pour recréer ses conditions environnementales d’origine.

A lire aussi : Chaise de salle à manger : les critères pour choisir

Vous devez arroser la plante seulement quand la terre du pot est totalement sèche. La règle générale est de 14 jours, mais cela varie en fonction du climat, des conditions à la maison et des dimensions du pot.

Pour savoir si la terre est sèche, vous pouvez la toucher à travers le trou de drainage. Si elle est encore humide, l’arrosage devra être retardé de quelques jours.

Un drainage lent du sol

L’Aloe vera pousse mieux dans des sols granuleux poreux et bien drainés. Par conséquent, pour éviter que ses feuilles ne flétrissent, vous devez imiter les propriétés de drainage de son habitat d’origine en le rempotant dans un sol bien drainé.

Que faire si votre aloé vera a des feuilles flétries

Si la plante est dans un terreau classique, celui-ci sera probablement trop humide et provoquera un relâchement de l’aloe vera et un flétrissement des feuilles.

L’Aloe vera doit ainsi être planté dans un terreau dédié aux plantes grasses. Cette terre spéciale contient une grande quantité de matières inorganiques (sable, gravier et pierres) pour améliorer le drainage et reproduire les conditions du sol favorites de la plante. Elle permet aussi de prévenir le pourrissement des racines et le ramollissement des feuilles.

L’égouttement des pots

L’aloe vera est une plante tolérante à la sécheresse et sensible à l’eau autour de ses racines. Il est donc impératif de la planter dans un pot dont la base comprend des trous de drainage pour permettre à l’eau de s’écouler librement. Cela permet d’ailleurs d’éviter que les feuilles ne flétrissent et deviennent molles.

Migration de la plante

Enfin, quand vous cultivez l’Aloe vera, vous devez le placer sur un rebord de fenêtre orienté vers le sud ou à l’extérieur. Ici encore, l’objectif est d’imiter les conditions ensoleillées de sa région d’origine. Les feuilles de l’Aloe vera s’affaiblissent au fur et à mesure et finissent par s’affaisser sous leur poids, devenant alors flétries.

Il est recommandé d’exposer progressivement à la lumière du soleil les feuilles d’Aloe vera. Une exposition tardive à un fort ensoleillement provoquera le bronzage et le brunissement des feuilles.

En faisant passer la plante de l’ombre au soleil pendant quelques semaines et en augmentant la durée d’exposition à la lumière directe du soleil au quotidien, la plante va s’acclimater et éviter les coups de soleil.

Partager.