Comment déclarer sa pension retraite ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sauf cas de figure exceptionnelle, la pension de retraite fait partie des sommes qui doivent être déclarées au moment de remplir l’impôt sur le revenu. Malgré la mise en place du prélèvement à la source, comment devez-vous déclarer votre pension de retraite ?

Déclaration 2042 : pour déclarer vos rentes et pensions de retraite

D’un point de vue fiscal, Bercy reconnaît huit catégories de revenus : les plus-values sur cession de valeur immobilière, les plus-values immobilières, les revenus de capitaux mobiliers, les revenus fonciers, les bénéfices agricoles, les bénéfices non commerciaux, les bénéfices industriels et commerciaux et enfin les salaires.

A lire aussi : Qu'est-ce qu'un warrant agricole ?

En ce qui concerne la déclaration de votre pension de retraite, celle-ci doit se faire via le formulaire 2042, au même titre que les salaires. Pour déclarer vos revenus en tant que retraité, rendez-vous au niveau du paragraphe « Pensions, retraites, rentes ».

Les lignes 1 AS à 1 AM sont spécifiquement dédiées à la déclaration des différents types de pension, que ce soit pour vous ou pour votre conjoint.

Lire également : Que faire de l’or que vous avez à votre disposition 

Comment bien remplir les lignes 1AS, 1 BS, 1 CS et 1DS ?

La première étape pour déclarer votre pension de retraite est de vous intéresser aux lignes 1AS à 1DS. Que ce soit pour vous ou pour votre conjoint, remplissez-les avec soin comme suit , vous devrez y faire apparaître les pensions, les allocations de retraite et de vieillesse, ainsi que les toutes autres rentes.

Cela peut être par exemple une rente viagère à titre gratuit ou les prestations de retraite en capital. À cela, il faut ajouter le montant des rentes en sortie d’un plan d’épargne populaire (PERP), dans le cadre d’un contrat Madelin ou encore du régime prévoyance de la fonction publique (PREFON).

man and woman walking on the street during daytime

Comment bien remplir les lignes 1AZ, 1 BZ, 1 CZ et 1DZ ?

Les lignes 1AZ, 1 BZ, 1 CZ et 1DZ de votre déclaration de l’impôt sur le revenu correspondant au total des pensions d’invalidité perçues l’année passée. Bien évidemment, elles ne s’adressent qu’aux seuls bénéficiaires.

Comme les précédentes, ces lignes doivent être pré-remplies par l’administration fiscale. Toutefois, il est toujours bon de s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur.

Comment bien remplir les lignes 1AO, 1 BO, 1 CO et 1DO ?

Les lignes 1AO, 1 BO, 1 CO et 1DO permettent d’indiquer à Bercy le montant des pensions alimentaires reçues par vous-même, votre conjoint et les personnes à charge.

Il s’agit donc uniquement des pensions entrant dans le cadre d’un divorce et dont le versement se fait sur une période de plus d’un an.
Il faut également y préciser la contribution aux charges du mariage si celui-ci a également fait l’objet d’un jugement.

Quelles sont les autres lignes de votre déclaration à remplir ?

En tant que retraité, d’autres lignes de votre déclaration de l’impôt sur le revenu peuvent être à remplir. Il s’agit tout particulièrement de :

  • la ligne 1AT : les pensions de retraite en capital qui sont taxables à 7,5% ;
  • la ligne 1AI : les pensions de capital. Cette ligne de concerne toutefois que les nouveaux plans d’épargne retraite ;
  • la ligne 1AL : les pensions perçues par les non-résidents ainsi que les pensions en provenance de l’étranger avec un crédit d’impôt comparable à celui appliqué en France ;
  • la ligne 1AM : les autres pensions imposables en provenance de l’étranger.

Abattement de 10% : vous y avez droit en tant que retraité

Tout comme les actifs, les retraités ont également droit à un abattement forfaitaire de 10 % sur le montant des pensions suivantes qu’ils déclarent :

  • les pensions et les rentes de retraite ;
  • les rentes à titre gratuit ;
  • les pensions de retraite en capital qui sont taxés à 7,5 % ;
  • les pensions alimentaires.

Cet abattement est normalement appliqué de manière automatique par l’administration fiscale. Il ne peut toutefois pas excéder un bon temps maximum de 3858 € pour un même foyer fiscal.

Avis d’imposition : quels sont les points importants à vérifier ?

Même si les erreurs de la part du fisc sont rares, il est toujours très important de procéder à une vérification de votre avis d’imposition quand vous le recevez.

Parmi les poids importants à contrôler, il y a votre numéro fiscal ainsi que le nombre de parts. Ce dernier chiffre est précisé tout en bas de la première page de votre avis d’imposition. Celui-ci est l’une des plus grosses sources d’erreurs.

Contrôlez également le revenu imposable de votre foyer en vous assurant que la 10 % d’abattement a bien été prise en compte. Contrôler également les réductions d’impôts et les dons pour vous assurer qu’ils ont correctement été dégrevés de votre revenu imposable.

Partager.