Objectifs quantitatifs : c’est quoi ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les objectifs quantitatifs sont l’un des piliers de la croissance d’une entreprise. Qu’est ce exactement ? Pourquoi est-ce important ?

Qu’est-ce qu’un objectif quantitatif ?

Dans le monde de l’entreprise, un objectif quantitatif relève du marketing commercial. Il désigne un but que l’on se fixe dans le temps. Cela signifie donc que cet objectif est mesurable, mais qu’en plus il y a une date butoir.

A voir aussi : Pourquoi devenir autoentrepreneur ?

A quoi correspond un objectif quantitatif ?

Généralement, l’objectif quantitatif correspond à un chiffre. C’est donc une donnée quantifiable de manière objective à un instant T. C’est d’ailleurs ce qui le distingue de l’objectif qualitatif qui lui, est empreint d’une certaine objectivité.

Quels peuvent-ils être pour une entreprise ?

Les objectifs quantitatifs peuvent être très variables en fonction de la nature de la société, mais également de son secteur d’activité. Toutefois, dans le cadre d’une activité commerciale, un certain nombre de ces objectifs reviennent fréquemment.

A lire en complément : Les avantages d’une commande en ligne pour la menuiserie

Ils sont généralement liés à des critères quantitatifs tels que les parts de marché, le volume de CA réel, le chiffre d’affaires brut, le résultat, l’augmentation du volume des ventes, le trafic en point de vente ou sur votre site internet. Autant de données facilement mesurables.

Exemples d’objectifs quantitatifs

Comme dit précédemment, les objectifs quantitatifs peuvent prendre de nombreuses formes. Pour comprendre de quoi il s’agit, voici quelques exemples concrets :

  • vendre 100 équipements dans les six prochains mois ;
  • faire signer 3 nouveaux clients chaque semaine ;
  • augmenter le chiffre d’affaires de +10% d’ici à douze mois.

Pourquoi fixer des objectifs quantitatifs ?

On peut légitimement se demander pourquoi il est nécessaire, voire impératif de fixer de tels objectifs quantitatifs.

Pour bien comprendre leur caractère indispensable, il faut garder en mémoire un point important. Tous les salariés et commerciaux d’une entreprise ne sont pas tous aussi performants les uns que les autres. Avant de leur dire d’être performants, il faut également leur montrer ce que l’entreprise attend d’eux. L’une de ces attentes peut être chiffrée. Ce sont les objectifs quantitatifs.

Ce “but à atteindre” pour chaque membre du personnel est essentiel car il guide son quotidien professionnel. Il lui donne un cap, ce qui lui permet de définir les actions à mettre en place et les moyens à déployer pour y parvenir.

Quels sont les différentes sortes d’objectifs quantitatifs ?

Ces “buts” que l’on peut quantifier peuvent être de diverses natures :

  • notion de tâche à réaliser : ce qui doit être réalisé est clairement identifié. Par exemple, procéder au réaménagement d’un point de vente aux nouvelles couleurs de l’enseigne sous 3 mois ;
  • notion de délai : le “but” à atteindre est immanquablement lié à une notion de temps. Cela peut donc être un objectif à court terme comme à long terme. Exemples : un CA à réaliser sur le mois pour un vendeur dans un point de vente – Le recrutement d’un certain nombre de nouveaux franchisés dans les trois ans. En général, un objectif quantitatif sur du long terme est divisé en plusieurs sous-objectifs, ce qui permet de s’assurer que le but final sera bien atteint ;
  • notion de groupe et d’individualité : un objectif quantitatif peut être pour un salarié uniquement, mais également pour toute une équipe. Par exemple, le responsable du rayon électroménager doit augmenter son chiffre d’affaires de +10% sur 12 mois. Dans ce cas, c’est individuel. En revanche, si c’est tout le point de vente qui doit faire +10% de CA, dans ce cas, c’est collectif. Ce but collectif peut impliquer des objectifs individuels.

Comment mesurer les objectifs quantitatifs ?

La mesure se fait en général avec des outils informatiques. Ceux-ci permettent un suivi régulier, mais surtout, une mesure objective.

Exemple : le but est d’augmenter le trafic moteur d’un site vitrine de +20% en un an. Pour contrôler son évolution et le résultat après 12 mois, il suffit par exemple d’utiliser Google Analytics ou tout autre outil de mesure d’audience.

Partager.