Document SOGED : tout ce qu’il faut savoir

Le Schéma d’Organisation et de Gestion des Déchets ou SOGED est un document qui vous est demandé lorsqu’une entreprise répond à un appel d’offres dans les marchés de travaux. Le plus souvent, il est envoyé au pouvoir adjudicateur comme complément du mémoire technique. Il s’agit d’un document qui engage l’entreprise et décrit surtout l’organisation technique de la gestion des déchets sur le chantier. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le document SOGED.

Tri, suivi et traçabilité

Afin de s’assurer de la bonne gestion des déchets, notamment au niveau des marchés de travaux, les maîtres d’ouvrage exigent souvent que le SOGED accompagne les dossiers en réponse à l’appel d’offres. Il s’agit d’un document qui définit de manière très précise la manière dont l’entreprise envisage de gérer tous les déchets issus de la réalisation du chantier, notamment en ce qui concerne leur tri, leur suivi et leur traçabilité. Le gout de cette gestion va ainsi faire partie de l’offre globale qui sera remise à la collectivité.

Pour ceux qui se de demandent qu’est-ce que le SOGED ? On peut dire qu’il définit l’ensemble des moyens mis en place pour le traitement des déchets du chantier, mais aussi leur volume estimatif et surtout la manière dont ils sont traités suivant leur nature. Il s’agit alors d’une organisation qui détaille les besoins matériels, humains et de communication nécessaire à tout ce dispositif. On peut alors dire que le SOGED est un véritable document de référence et engage particulièrement l’entreprise qui a été retenue.

Pourquoi le SOGED ?

Le SOGED est un document qui a été mis en place dans le souci du respect des normes environnementales. Il poursuit plusieurs objectifs dont :
· Un impact environnemental le plus faible possible. En France, le domaine du BTP produit plus de 150 millions de tonnes de déchets par an, bien plus que les ordures ménagères.

· De mieux gérer les déchets au fur et à mesure de leur production et surtout réduire leur cout de prise en charge par la communauté.

· D’éviter les maitres d’ouvrage la gestion des déchets, car ceci entraine certains manquements au niveau du tri et du traitement. De plus, les couts sont beaucoup plus élevés.

· D’optimiser le recyclage et l’emploi de matériau recyclé ou recyclable.

· Respecter le cadre légal, car chaque entreprise se doit de respecter ces trois étapes (tri, suivi et traçabilité) dans l’élimination des déchets sous peine de voir sa responsabilité directement mise en cause.