Comment calculer les chevaux fiscaux en chevaux DIN ? 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis juin 2004, que la carte grise est livrée au format européen, elle est aussi surnommée certificat d’immatriculation. Ce certificat s’avère une véritable pièce d’identité de voiture. En effet, cette pièce convoque un nombre de données sur ses caractéristiques spécifiques et singulièrement sa puissance DIN (chevaux DIN) qui n’est pas à confondre avec la puissance fiscale (chevaux fiscaux). 

La puissance d’une voiture : chevaux DIN 

Avant tout, la locution « chevaux DIN » renvoie au Deutsches Institut Für Normung l’institut bavarois qui a normalisé cette valeur en Europe. Par contre, les Américains emploient la norme instaurée par la société des ingénieurs de l’automobile (la SAE internationale). 

A lire en complément : La cigarette électronique est autorisée sur le niveau ?

Par ailleurs, la puissance DIN se réfère à la puissance réelle d’une voiture acquise en évaluant la puissance maximale du moteur d’une voiture au niveau des roues et avec une déduction de l’énergie cruciale pour le fonctionnement des ustensiles périphériques. 

En outre, cette puissance est proportionnelle à la vitesse de rotation des pistons (exprimée en tours / minutes) et à la taille du bloc moteur. Déduire la puissance DIN d’une voiture de deux roues, d’une camionnette autorise l’idée du potentiel d’accélération et de reprise de la voiture. Il faut également noter que le terme « cheval-vapeur » est aussi usité. Cette formule date depuis le dix-huitième siècle, quand il s’agissait de comparer la force d’un cheval à celle d’une traction. 

A lire en complément : Comment faire un cadeau ?

La différence entre les chevaux DIN et les chevaux fiscaux

La puissance DIN d’une voiture ne doit point être mélangée aux chevaux fiscaux, une information paraissant à la rubrique P.6 de la carte grise. En ce qui concerne le cheval fiscal, il est surnommé puissance administrative ou fiscale. Cette puissance prend uniquement la puissance du moteur en compte. 

Autrefois, depuis les années 98 jusqu’en janvier 2020, la formule de l’évaluation tenait compte des émissions du CO2 (dioxyde de carbone) exprimées en g / km (grammes par kilomètre). Cependant, il faut dire que pour la majorité des véhicules, l’abandon de la notion du dioxyde de carbone a moins d’impact, sauf pour d’autres modèles possédant une grande puissance comme la BMW M8 conception coupée de 625 ch, qui va de 55 CV fiscaux à 57 CV. 

Le nombre de chevaux fiscaux permet de calculer la taxe régionale grâce au moment de l’émission de la carte grise. Cette information apparaît à la rubrique Y 1. 

Le calcul de la puissance DIN en chevaux fiscaux

La puissance fiscale des véhicules payés à l’étranger n’est pas connue. Alors, il est recommandé de la trouver en appliquant comme formule : (0,00018 × kW au carré) + (0,0387 × kW + 1,34). Certains convertisseurs sont disponibles en ligne afin de rendre faciles les calculs. 

Malheureusement, d’autres continuent d’appliquer l’ancienne formule (avant changement du mode de calcul des chevaux fiscaux en 2020) (CO2 : 45) + (P : 40) 1,6. La notion du dioxyde de carbone se réfère aux émissions du CO2 (g / km) et le P envoie à la puissance du moteur en kW. 

Il est important de savoir que les formules du calcul de la puissance DIN en chevaux fiscaux ne sont pas employées pour les voitures électriques et celles hybrides. 

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons