110 chevaux combien en fiscaux ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La carte grise d’une voiture comporte plusieurs informations parmi lesquelles le nombre de chevaux fiscaux. Toutefois, plusieurs usagers ignorent où retrouver cette information. Quoi qu’il en soit, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur les chevaux fiscaux d’une 110 dans la suite de l’article.

110 chevaux : sa valeur en fiscaux ?

Sur la carte grise, la puissance réelle d’une voiture s’exprime en CV. Cependant, pour déterminer par calcul le nombre de chevaux fiscal, la valeur de la puissance utilisée n’est plus en CV.  Mais elle se trouve en KW.

A voir aussi : Que pouvez-vous donner pour aider une association ?

Effectivement, une conversion est : faite pour transformer le nombre de CV en KW.

Vous pouvez déterminer le nombre de chevaux fiscaux pour 110 chevaux-vapeur en remplaçant la valeur du P en CV par sa valeur en KW. 110 CV correspondent à 88,89 KW.

A lire aussi : Qu'est-ce que la nouvelle Loi Montagne ?

Donc, PA = 1,80 x (88,89/100)² + 3,87 x (88,89/100) + 1,34 PA = 1,80 x 0,79 +3,87 x 0,889 + 1,34 PA = 6,20.

Par conséquent, la puissance administrative d’un véhicule dont la puissance réelle du moteur est de 110 CV est donc de 7 chevaux fiscaux.

Quel est la différence entre chevaux fiscaux et cheval-vapeur ?

Encore appelé puissance administrative, le cheval fiscal est une unité de mesure dont on se sert en droit fiscal. Dans le but d’estimer la puissance théorique du moteur d’un véhicule. Mais l’usage de cette unité ne se limite pas à ce seul paramètre.

Le cheval fiscal permet de déterminer le montant de la cotisation pour l’assurance. Mais sa fonction primaire est la détermination du coût de la taxe d’immatriculation du véhicule. Sur la carte grise, on retrouve le nombre de chevaux fiscaux dans la case P.6.

Le cheval-vapeur (CV) ou cheval DIN est quant à lui, utilisé pour exprimer la puissance réelle du moteur, sur la carte grise. Elle est une unité mécanique contrairement au cheval fiscal. De plus, la puissance réelle exprimée en cheval-vapeur entre dans le calcul du nombre de chevaux fiscaux. Sur le certificat d’immatriculation, la puissance réelle du moteur est inscrite dans la case P.2.

Le calcul de la taxe d’immatriculation

La carte grise est délivrée par la région dans laquelle le véhicule est immatriculé. Le tarif applicable pour la détermination du montant de la taxe varie donc d’une région à une autre. Il est compris entre 27 et 51,2 euros, selon la région.

Pour calculer votre taxe d’immatriculation, il suffira de multiplier le nombre de chevaux fiscaux par le tarif applicable par région.

En considérant que le tarif est de 27 euros dans votre région, le montant de la taxe d’immatriculation d’un véhicule dont la puissance réelle du moteur est de 110 chevaux fiscaux est de

MT=  7 x 27 MT= 189 euros.

MT désigne le montant de la taxe. C’est le produit du nombre de chevaux fiscaux par le tarif applicable dans la région. Cette information est indispensable pour savoir combien vous payerez pour la taxe administrative.

La conversion de la puissance fiscale en chevaux fiscaux

Une chose est de savoir calculer les chevaux fiscaux, mais l’autre est de parvenir à convertir la puissance en chevaux fiscaux. En effet, bon nombre de conducteurs ne savent ni déterminer la puissance fiscale de leur engin ni la convertir en cheval fiscal.

Il faudrait savoir qu’il y a une nette différence entre la puissance du moteur et la puissance fiscale. Comme susmentionné, la puissance fiscale est : exprimée par les chevaux fiscaux. Alors que celle du moteur est exprimée en Chevaux Vapeur, est souvent notée ch.

Par ailleurs, il est possible de convertir la puissance du moteur en chevaux fiscaux. Pour ne pas obtenir un résultat erroné, il est nécessaire que vous vous assuriez que la puissance est bien en KW. Dans le cas contraire, votre travail serait faux. Ceci étant, 110 cv correspondent à 6 chevaux fiscaux.

La puissance fiscale détient elle-même un impact sur le prix de l’assurance auto ?

Encore appelée cheval fiscal, la puissance fiscale est l’un des critères déterminants dans la fixation du montant de votre prime d’assurance voiture. Les compagnies d’assurances l’ajoutent aux autres critères liés à la voiture et au conducteur pour définir le prix de l’assurance auto. Il s’agit du type de voiture, de son âge, de l’endroit où elle est stationnée. À ceci s’ajoutent le nombre de kilomètres au compteur, de l’historique, de l’usage, du bonus-malus, etc.

La puissance fiscale est encore un critère important pour les assureurs. Car il  faut le rappeler : plus une voiture est puissante, plus elle va vite et plus, elle est polluante. Il est évident que les risques d’accidents de la route sont plus élevés. Par conséquent, les assureurs préférant se prémunir des sinistres coûteux fixent la prime en conséquence.

Partager.