Quelle quantité de sulfites dans le vin ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le vin est une boisson appréciée pratiquement partout dans le monde et plus particulièrement par les plus riches. Principalement réservée aux souverains et aux grandes personnalités dans la majorité des civilisations, le vin s’est suffisamment répandu pour être bu par tout le monde de nos jours. À table, le vin est un symbole de partage et de convivialité, en plus d’être une boisson savoureuse. Pourtant, il est important à notre ère et pour notre santé d’en connaître les différentes composantes ainsi que leur taux. Les sulfites sont des constituants du vin dont la présence de même que la teneur engendre souvent doutes et craintes.

Qu’est-ce que sont les sulfites ?

Les sulfites sont des éléments chimiques, des sels de l’acide sulfureux. Ils sont naturellement présents dans certains aliments et possèdent des propriétés antioxydantes et antibactériennes. Du fait de leurs propriétés, ces éléments chimiques ont commencé à être utilisés comme conservateurs dans de nombreux produits fabriqués. Ainsi, vous retrouverez des sulfites dans le vin, certaines bières, les pâtes alimentaires et les fruits séchés.

A lire en complément : Comment trouver un film ?

Les sulfites : un danger ?

Les sulfites ne représentent pas un danger pour la plupart des personnes. Leurs propriétés s’avèrent parfois utiles à l’organisme et il s’agit d’un produit disponible à l’état naturel dans l’environnement. La quantité de sulfites ingérés peut par contre poser des problèmes si elle est trop élevée.

Outre ce cas, il existe des personnes présentant une sensibilité, voire une intolérance aux sulfites. Pour ces personnes, consommer ces sels déclenche des réactions désagréables dans le corps. Les symptômes fréquemment observés sont :

A lire en complément : Que pouvez-vous donner pour aider une association ?

  • les éternuements,
  • des douleurs abdominales,
  • des démangeaisons et
  • de l’urticaire.

Dans certains cas, l’individu concerné peut ressentir des effets s’apparentant à ceux du bronchospasme ou ceux de l’anaphylaxie.

Notez que les réactions engendrées par une ingestion de sulfites peuvent être observées environ 30 minutes après la consommation ou après 24 à 48 heures. Même si ces effets ne sont ressentis qu’après avoir pris une certaine dose de sulfites, il est recommandé aux personnes à risque d’en éviter la consommation. Les personnes atteintes de l’asthme ou ayant une fois présenté cette maladie ainsi que celles souffrant d’hémorroïdes devraient donc faire particulièrement attention.

Teneur en sulfites dans le vin

En général, tous les vins, peu importe leur type ou leur couleur, contiennent des sulfites. Ces derniers ont pour rôle de préserver le vin et de limiter les différentes réactions chimiques qui pourraient entraîner sa dégradation. Cependant, la quantité de ces sels varie d’un type de vin à un autre. Afin de permettre aux consommateurs de connaître ce taux, de nombreux gouvernements ont exigé qu’il soit mentionné sur les bouteilles. Les personnes qui y présentent une sensibilité peuvent ainsi avoir une idée de la teneur en sulfites de leurs vins.

Les vins rouges

Le taux de sulfites change d’un vin à un autre en fonction de la quantité de sucre qu’il contient. Ainsi, pour un vin dont la teneur en sucre est inférieure à 5 g par litres, le taux de sulfites est aux alentours de 150 mg/L. Pour plus de 5 g de sucre par litres, la quantité de sulfites peut facilement avoisiner les 200 mg/L. Le nombre de mg par litres de sulfites peut être réduit jusqu’à 50 s’il s’agit d’un vin biologique bien fait.

Les vins blancs et rosés

Tout comme pour le vin rouge, plus les vins blancs et rosés contiennent du sucre, plus leur teneur en sulfites est élevée. Ainsi, pour moins de 5 g de sucre, 1 L de cette catégorie de vin comporte environ 200 mg/L contre 250 mg pour une quantité de sucre plus élevée. Leur teneur en sulfites peut s’abaisser à 150 mg/L si leur fabrication a suivi le processus biologique.

Vins moelleux, mousseux et de liqueur

La composition en sulfites des vins de liqueur avoisine les 200 mg/L contre 80 mg s’il s’agit d’un vin biologique. Pour les vins moelleux et mousseux, nous avons respectivement jusqu’à 400 mg/L et 210 mg/L. Lorsqu’ils sont bio, cette teneur peut réduire jusqu’à 150 mg/L pour le premier et 60 mg/L pour le second.

La réglementation CE 934/2019 fixe les doses maximales de sulfites que doivent contenir chaque type de vin. Pour votre santé et celle de vos proches, vous pouvez consulter cette réglementation et vérifier si votre bouteille de vin est dans les normes.

Partager.