Que pouvez-vous donner pour aider une association ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le don est un moyen de soutenir une cause ou une organisation spécifique qui vous tient à cœur. D’un point de vue financier, les dons caritatifs peuvent également constituer une partie importante de votre planification successorale, fiscale et financière. Il existe plusieurs façons de donner, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients, en fonction de ce que vous recherchez. Continuez votre lecture pour toutes les découvrir.

Vous pouvez donner des biens immobiliers

Si vous possédez un bien immobilier que vous n’utilisez plus et que vous auriez à payer une taxe importante si vous le vendiez, vous pourriez trouver que le don de ce bien à une association est une bonne option. Si vous vivez toujours dans le bien que vous souhaitez donner, vous pouvez le transformer en don de bienfaisance en faisant transférer l’acte de propriété de votre bien immobilier après votre décès. À ce moment-là, la valeur de la maison sera retirée de votre succession, ce qui réduira vos droits de succession. Dans certains cas, vous pouvez également bénéficier d’une déduction fiscale égale à la juste valeur marchande du bien immobilier. Rappelez-vous qu’au-delà du don en lui-même, c’est le geste qui compte et tout ce qu’il inclut pour ceux qui en ont besoin. Aujourd’hui, les démarches sont de plus en plus simples et donner sur Internet est devenue monnaie courante. Si vous souhaitez soutenir les causes qui vous intéressent comme l’ONG Action contre la Faim avec la malnutrition, vous pouvez tout faire en ligne.

A voir aussi : Pourquoi Kundalini est-il un serpent ?

Vous pouvez donner de l’argent

Le don en espèces est la forme la plus simple de don caritatif. Votre déduction fiscale est égale au montant du don en espèces, moins la valeur des biens ou services reçus en échange. Par exemple, les adhésions à des organismes sans but lucratif, comme un zoo ou une autre organisation, sont considérées comme des dons en espèces. Les titres, certificats ou actions ne sont pas non plus transférés dans le cadre d’un don en espèces. L’avantage du don en espèces est qu’il est incroyablement simple à réaliser et qu’il n’y a pas de déductions fiscales ou d’avantages à gérer. La seule chose dont vous aurez besoin est une sorte d’enregistrement de la contribution en espèces. Vous ne pouvez pas déduire les contributions en espèces, aussi petites soient-elles, à moins que vous ne disposiez d’une trace ou d’un reçu de la contribution.

Vous pouvez donner des actifs

L’un des principaux avantages du don de vos actifs, tels que les contrats d’assurance-vie à des associations est qu’en plus de la déduction fiscale pour l’association, votre succession n’aura pas à reconnaître le revenu du don. Ce qui peut vous donner droit à une réduction des droits de succession. De nombreuses personnes choisissent également d’utiliser des actifs qui seraient normalement assujettis à l’impôt sur le revenu, en laissant des comptes à impôt différé dans leur succession pour les bénéficiaires, leur donnant ainsi un bel héritage qui ne sera pas imposé. Vous avez peut-être aussi des biens corporels dont vous voulez faire don à une œuvre de bienfaisance. Ces articles, comme les œuvres d’art et les bijoux, peuvent vous donner droit à une déduction fiscale égale à la valeur des actifs donnés. Si votre bien est lié à une association, par exemple une œuvre d’art pour un musée, vous avez plus de chances de bénéficier d’une déduction fiscale plus importante que si vous donniez quelque chose qui n’est pas directement lié au but ou à la mission de l’organisme.

A découvrir également : Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire pour une SCI familiale ?

Nous espérons que notre article aura pu répondre à vos interrogations.

Partager.