Pourquoi devenir autoentrepreneur ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le monde de l’auto-entrepreneuriat ne cesse d’accroitre au fil des années. De nouvelles personnes s’y intéressent de plus en plus. Si le statut d’autoentrepreneur est autant apprécié, c’est certainement parce qu’il offre de nombreux avantages.

Un statut ouvert à tout le monde

Statut autoentrepreneur

A lire également : Alex Dreyfus, le businessman des jeux en ligne

Le statut de l’autoentrepreneur est ouvert à tout le monde. Vous pouvez décider de devenir autoentrepreneur de manière exclusive ou à titre complémentaire. Cependant, vous devez remplir certaines conditions. Vous devez être un majeur ou un mineur émancipé, vous ne devez pas être un travailleur non-salarié et vous devez avoir une adresse en France. Si vous êtes un ressortissant, il vous faudra une carte de séjour temporaire qui vous permet de créer une autoentreprise en France. C’est un point important que vous pouvez découvrir plus amplement sur Captain Contrat.

Profiter des démarches simplifiées

Avec le statut d’autoentrepreneur, les démarches administratives sont beaucoup plus simplifiées. Elles vous coûtent également moins cher. En effet, lorsque vous décidez de créer une entreprise, il vous suffit de réaliser une déclaration pour exister. De plus, la déclaration est entièrement gratuite et elle ne vous prendra que quelques minutes. Elle est généralement faite sur internet ; en quelques clics seulement, vous avez créé votre entreprise. C’est pour cela que c’est le statut idéal pour tester un projet sans prendre trop de risques. De plus, vous n’avez pas besoin d’un apport de capital minimum pour créer votre autoentreprise.

A découvrir également : Tour des métiers de l’environnement, un domaine qui recrute

Sans chiffre d’affaires, il n’y a pas de charges

Lorsque vous êtes un autoentrepreneur et que vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, vous n’êtes pas tenu de payer des charges. C’est l’un des principes fondamentaux de ce régime.

Un régime fiscal et social simplifié

Avec le statut d’autoentrepreneur, le régime fiscal et social proposé est très avantageux. Vous profitez d’une franchise de TVA. De même, vous n’êtes pas tenu de facturer de TVA à votre clientèle. Vous pouvez également éviter de déclarer la TVA. C’est un point qui vous rend plus compétitif en proposant des prix attrayants. Cependant, vous ne pouvez pas récupérer la TVA que vous payez sur vos achats et investissements.

Vous profitez également de plusieurs exonérations fiscales. Pour votre première année d’existence, vous n’êtes pas redevable de la CFE. Pour profiter de cet avantage, vous devez faire une déclaration provisoire en faisant ressortir la demande d’exonération. Cette déclaration doit être faite avant le 31 décembre de l’année qui doit marquer le début de votre activité.

Sur le plan social, vous jouissez d’un règlement simplifié des diverses cotisations et contributions sociales. Vous pouvez choisir de faire un paiement mensuel ou trimestriel. Quant au montant des cotisations dues, il est déterminé sur la base d’un taux basé sur le chiffre d’affaires que vous déclarez.

Profiter d’une comptabilité souple

Comptabilité autoentrepreneur

Contrairement aux autres formes de sociétés, l’autoentreprise n’est pas soumise aux mêmes obligations comptables. Ici, ses obligations sont très limitées. En particulier, il doit tenir un livre de recettes en bonne et due forme. Il doit aussi conserver l’ensemble des pièces justificatives de ses différentes transactions. Il peut se simplifier la tâche en tenant simplement un registre qui regroupe tous ses achats.

Une activité complémentaire ou principale

L’autoentreprise est une excellente façon d’exercer une activité professionnelle, que ce soit en tant qu’activité complémentaire ou principale. Effectivement, cette forme juridique offre une grande liberté aux entrepreneurs qui peuvent ainsi exercer leur activité à temps partiel ou à plein temps.

Dans le cas d’une activité complémentaire, l’autoentreprise permet de tester un projet sans prendre trop de risques financiers. Le statut est particulièrement adapté pour les personnes souhaitant réaliser des prestations occasionnelles tout en conservant leur emploi principal. Cela peut être un excellent moyen de se faire connaître dans un domaine et de développer son portefeuille clients avant d’envisager une reconversion professionnelle.

D’autre part, pour ceux qui choisissent l’autoentreprise comme activité principale, il s’agit souvent d’un choix personnel motivé par la volonté de travailler de manière indépendante et flexible. Dans ce cas-là, vous devez créer votre auto-entreprise.

L’autoentrepreneuriat représente donc une opportunité intéressante pour toutes celles et ceux qui veulent créer leur propre entreprise mais qui ne sont pas prêts à investir beaucoup dans ce projet dès le départ ou encore n’ont pas une idée claire de sa rentabilité future.

La possibilité de facturer en toute légalité ses prestations ou produits

En plus de la flexibilité qu’offre l’auto-entreprise, un autre avantage considérable est la possibilité de facturer en toute légalité ses prestations ou produits. Effectivement, grâce à ce statut juridique particulier, les auto-entrepreneurs peuvent émettre des factures à leurs clients et ainsi respecter toutes les obligations légales en matière de comptabilité.

Cela peut sembler anodin, mais pourtant cela change beaucoup dans le quotidien d’un entrepreneur. Grâce au régime fiscal et social simplifié proposé par l’auto-entreprise, il n’y a pas besoin de tenir une comptabilité complète comme c’est souvent le cas avec d’autres formules juridiques. Les formalités administratives sont donc réduites au minimum, ce qui permet aux entrepreneurs de se concentrer sur leur activité sans avoir à s’encombrer d’une paperasse trop importante.

Toutefois, même si la comptabilité est allégée avec l’auto-entreprise, il faut toutefois veiller à bien gérer sa trésorerie afin d’éviter les difficultés financières. Bien que cette forme juridique propose un régime fiscal avantageux avec notamment une exonération totale ou partielle des charges sociales pendant les premiers mois d’exercice (selon certaines conditions), il ne faut pas négliger certains coûts liés à l’activité professionnelle tels que le matériel informatique nécessaire ou encore les déplacements professionnels.

Être auto-entrepreneur offre non seulement une grande flexibilité quant aux horaires et aux tâches quotidiennes, mais aussi une grande liberté sur le plan fiscal et comptable. Si vous avez pour projet de lancer votre propre entreprise, cette forme juridique est donc à étudier attentivement afin de déterminer si elle correspond à vos besoins et attentes en tant qu’entrepreneur.

Partager.