Gestion locative : comment gérer les impayés ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous avez décidé d’investir dans l’immobilier pour mettre votre appartement à la location ? Alors, vous êtes peut-être confrontés à des loyers impayés ou à des retards fréquents. Le souci, c’est qu’ils se transforment rapidement en point noir avec une perte massive de rendement par rapport à votre patrimoine immobilier. Alors comment faut-il faire pour débloquer la situation ? Réponse !

L’importance de la rédaction du bail

En gestion locative, il est important d’accentuer sur la rédaction du bail pour limiter les impayés. C’est notamment ce qu’explique ce spécialiste de l’immobilier juste ici. À l’intérieur du bail, il faut donc afficher précisément les conditions de règlement du loyer et des charges. Le contrat doit aussi contenir une clause résolutoire qui permet au bailleur de résilier en cas de manquement du locataire à ses obligations. Voilà pourquoi, il est toujours intéressant de se tourner vers des spécialistes qui sauront vous guider dans la rédaction de ce document officiel.

Lire également : Comment se procurer la carte CPS ?

Malheureusement, le cas de loyers impayés est loin d’être une chose rare. Pour autant, il faut suivre une procédure minutieuse en respectant toutes les étapes. Dans un premier temps, il faut donc relancer le premier loyer impayé ou le retard de paiement. Cela peut se faire par e-mail, par téléphone ou par SMS. Idéalement, préférez une trace écrite qui pourra peut-être vous aider en cas de procédure plus longue. 

Surtout, gardez à l’idée qu’il faut toujours faire preuve de souplesse en optant pour une solution amiable. En cas de non-réponse, vous pourrez donc poursuivre la procédure par un courrier de mise en demeure pour fixer le délai de régularisation. Là encore, c’est un document qui reste soumis à une mise en forme légale qui doit faire apparaître des mentions obligatoires.

A lire également : L'impact crucial de la localisation sur votre projet d'achat immobilier

Pour aller plus loin

Généralement, en gestion locative, la rédaction d’une mise en demeure suffit à résoudre un loyer impayé. Toutefois, dans certains cas, la solution amiable n’est pas toujours possible. Dans ces cas-là, vous pouvez avoir recours à un huissier de justice. Il s’agit d’un commandement de payer qui est délivré par le commissaire de justice au locataire et au garant. Il marque le lancement officiel d’une procédure contentieuse. Ce courrier donne deux mois au locataire pour régler le montant de la dette entièrement.

Enfin, une fois le délai dépassé par le commandement de payer, le commissaire de justice peut obliger le locataire à régler les sommes dues. Dans ce cas de figure, il faudra saisir la justice avec un avocat et aller jusqu’à la résiliation du bail pour entamer une procédure d’expulsion. Pour toutes ces raisons, il est donc indispensable de s’entourer de professionnels capables de gérer la gestion locative à votre place. Ainsi, vous pouvez vous épargner du stress et de l’administratif pour percevoir vos loyers en toute tranquillité.

Partager.