Comment apprendre les chiffres romains ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous avez toujours eu envie d’apprendre les chiffres romains ? Un chiffre romain n’a rien à voir avec les chiffres arabes. À l’écrit, les chiffres romains se notent différemment. On revient pour vous sur l’histoire des chiffres romains et sur la manière de les retenir.

Que sont les chiffres romains ?

Les chiffres romains ne se notent pas de la même manière que les chiffres arabes que l’on connaît. On voit les chiffres romains sur les horloges, dans nos cours, dans les exercices, les jeux… C’est pour cette raison qu’il est important de les apprendre.

A lire aussi : Covid-19 : l'épidémie booste … la vente de sextoys

Les chiffres romains sont apparus à l’époque romain, dans l’Antiquité. Le système d’écriture des chiffres romains est basée sur l’addition et la soustraction (ou le retranchement), une logique qui peut être complexe à apprendre quand on n’a jamais vu ce système de mathématiques nouveau.

Une combinaison de symboles, qui sont en réalité des lettres, représentent des chiffres, voire des nombre et notamment des dizaines, des centaines, etc. La place de chaque symbole / lettre dans le nombre va déterminer s’il doit être additionné ou soustrait du symbole qui le précède ou le suit.

A voir aussi : Cyclotourisme dans le sud du Vietnam : les préparatifs à faire

Les chiffres romains sont au nombre de 7 :

I : 1 (un)

V : 5 (cinq)

X : 10 (dix)

L : 50 (cinquante)

C : 100 (cent)

D : 500 (cinq cent)

M : 1 000 (mille)

Lorsque l’on décide d’écrire des chiffres romains, il faut savoir que l’on ne trouvera jamais une suite de 4 chiffres identiques, sauf en ce qui concerne le M (mille).

Par ailleurs, tout chiffre romain se trouvant à droite d’un autre chiffre de valeur égale ou supérieure s’additionne à celui-ci. Exemple : LI = 50 + 1 = 51

tout chiffre romain se trouvant à gauche d’un chiffre de valeur supérieure se retranche de ce dernier. Ceci, vous l’aurez compris, évite d’écrire 4 fois le même chiffre romain ou symbole. Exemple : pour écrire 4, on écrira IV et non pas IIII (soit 5-1). Ceci vaut aussi pour les dizaines avec chiffres romains : XL équivaut à 40, qui ne se notera pas XXXX.

Bien retenir l’ordre des chiffres romains

Les chiffres romains peuvent se retenir dans l’ordre grâce à un moyen mnémotechnique simple, une phrase :

Il Voit Croître Le Chiffre Des Milliers”

La première lettre de chaque mot fait référence au symbole de chaque chiffre romain, à l’exception du verbe “croître“, qui fait référence à la croix (le X). La numération romaine fait entièrement partie de l’histoire. On voit encore des chiffres romains sur des tablettes, et il est important de différencier les nombres.

Si vous souhaitez apprendre à écrire la numération romaine, vous n’avez plus qu’à prendre quelques cours et à vous entraîner avec quelques exercices simples. En mathématiques, il est nécessaire de connaître ses chiffres romains : faites donc des tests en vous amusant avec les chiffres romains et les lettres romaines.

Chiffres romains : apprentissage et histoire

Apprendre ces nombres est devenu une rareté. Plus vous vous spécifierez dans ce genre d’apprentissage, plus vous développez votre culture générale. Il faut savoir qu’à l’époque de l’Antiquité, les chiffres romains étaient utilisés pour le commerce, les dates et dans bien d’autres domaines d’application du quotidien, pour ceux qui savaient écrire.

L’histoire a vu ces chiffres disparaître. On les perçoit encore sur des cadrans solaires, sur des horloges, des clochers d’église ou sur des montres raffinées de type montre à gousset. Les nombres ont tendance à être mis à l’écrit grâce à la numération arabe aujourd’hui, ce qui n’empêche absolument pas de s’intéresser à l’histoire et à l’origine des chiffres romains.

On retrouve également les chiffres romains dans des jeux ou même des jeux vidéo. Voilà pourquoi il est important de retenir les chiffres romains. C’est une partie de l’histoire romaine qui continue de vivre à travers ces détails.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons