Passer vos vacances sur un deux roues est sûrement l’une des choses les plus originales auxquelles vous pourriez penser. Et c’est tout à fait réalisable. En effet, si vous êtes passionné de vélo, il vous est permis de parcourir le monde et de découvrir de belles destinations en enfourchant votre véhicule et en donnant libre cours à vos envies. Le cyclotourisme ou voyage à vélo peut s’organiser dans n’importe quel pays, du moment qu’il s’y trouve des pistes (petites ou grandes routes, sentiers…) où rouler. Par exemple, le sud du Vietnam constitue une destination de choix pour se consacrer à sa passion du vélo, mais aussi profiter de contrées au paysage et à la culture impressionnants.

Comment choisir sa destination ?

Les adeptes du cyclotourisme ont déjà à coup sûr leur destination privilégiée. Pour ceux qui ne sont pas encore des experts de ce mode de voyage, choisir le pays où partir n’est pas toujours évident. En effet, il y a tellement de choses à connaître, à vérifier, ou encore à préparer qu’on ne sait pas quel endroit est le plus approprié pour un voyage à vélo réussi. En ce sens, faire du cyclotourisme lors d’un séjour au Vietnam ne s’improvise pas et ce n’est certainement pas une idée qui sautera aux yeux.

Ainsi pour venir en aide aux vacanciers qui veulent être sûrs de ne pas se tromper en ce qui concerne le choix de destination, voici quelques indications. En premier lieu, assurez-vous qu’il est possible de se procurer une carte affichant la dénivelée de la région à parcourir. C’est un outil indispensable pour faire face aux difficultés qu’il est possible de rencontrer en cours de route. Ensuite, renseignez-vous si les conditions de circulations dans le pays permettent d’effectuer du cyclotourisme en toute sécurité tout en profitant d’un beau paysage. S’assurer de l’état des routes fait également partie des aspects qui permettent de pédaler sans souci à travers le pays.

Enfin, vérifiez que la météo sera clémente sur place pendant la période que vous aurez choisi pour accomplir votre périple à vélo. Il faudra donc éviter les conditions extrêmes comme les hivers rudes ou les étés trop chauds. Les périodes de fortes pluies sont également à éviter sachant que certaines pistes ne seront pas accessibles. Une fois à destination, avant d’entamer votre périple à deux roues, il est vivement conseillé d’adapter son rythme au cours du voyage au risque de subir des soucis physiques. Il faudra s’habituer progressivement des distances à parcourir. En général, il est idéal d’effectuer des étapes assez courtes au commencement et de les rallonger au fur et à mesure que le temps passe.

Quoi prévoir côté équipement ?

En ce qui concerne l’équipement nécessaire pour un cyclotourisme dans la partie sud du Vietnam, le meilleur conseil que l’on puisse donner c’est de ne pas trop forcer sur le contenu de vos bagages. Il n’est effectivement pas recommandé d’être trop chargé. Cependant, il est important de savoir que certains matériels ne sont pas toujours disponibles dans certains pays. Le mieux est donc de faire une liste des équipements essentiels pour un voyage en vélo dans le sud du Vietnam, tout en restant raisonnable.

Vous devrez emporter entre autres :

  • votre vélo bien sûr ou en louer un sur place.

  • Des accessoires pour la sécurité de votre véhicule à deux roues comme un câble antivol ou un antivol U, ou bien les deux.

  • Du matériel pour la réparation du vélo (kit réparation pneu, clé écrou, multi outil, pompe à vélo…), car vous ne serez pas à l’abri d’une crevaison ou autres petits soucis en cours de route. De plus, certaines pièces techniques peuvent être difficiles à trouver dans le pays.

  • Des équipements de randonnées parce qu’il faut savoir que lors d’un voyage à vélo, il vous arrivera souvent de camper à la belle étoile. Cela renforcera d’autant plus le côté aventureux de votre séjour au Vietnam. Ces équipements comprennent notamment : une tente, un duvet, un matelas auto gonflant et une bâche pour votre vélo.

  • Une trousse de premiers soins : comme tout autre type de voyage, séjourner hors d’Europe est plus ou moins compliqué en termes de santé. En particulier si vous vous retrouvez dans des zones très isolées du Vietnam, les soins peuvent être compliqués. De ce fait, il est indispensable d’apporter le nécessaire dans la trousse à pharmacie, à savoir : une paire de petits ciseaux, pince à épiler, coton, bandes, compresses, pansements, thermomètres, ruban adhésif, désinfectant, cicatrisant, savon sec, filtre à eau, dosettes de sérum physiologique, tulle gras, traitement contre la diarrhée, anti spasmodique, antiseptique intestinal, anti acide, décontractant musculaire, médicaments anti douleur et pour la fièvre, aspire venin, collyre et crème contre les piqûres d’insectes.

  • Tout ce qui vous sera nécessaire pour vous faire un petit casse-croûte.

Show Buttons
Hide Buttons