L’impact du changement politique des Etats-Unis sur l’immobilier français

On se doutait bien que le résultat des élections aux Etats-Unis aurait un impact sur l’économie en Europe. Bien que les retombées ne soient pas directement visibles, il y a tout de même des conséquences liées à l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. En France, l’immobilier est l’un des secteurs dans lequel on ressent cet impact. Il était question qu’on observe une hausse des taux qui avaient été très bas ces derniers mois cependant, les chiffres sont carrément doublés. On se demande alors si cette hausse impressionnante fera long feu ou si cela ne durera qu’un moment.

La hausse des taux immobiliers

Selon divers sondages, la fin d’année 2016 était censée apporter un souffle nouveau au secteur de l’immobilier français. Seulement, on ne s’attendait pas à une remontée si flagrante. En effet, les différents taux immobiliers ont doublé depuis les élections américaines, on passe de 0,4% à 0,8% par exemple. Malgré le fait que les banques soient tenues de gérer certaines transactions pour assurer un bon fonctionnement, la grande question demeure quant à la durée de ces nouveaux taux.

Par ailleurs, des éléments de réponse montrent que la hausse pourrait se stabiliser entre temps. Actuellement, le niveau des taux immobiliers est à un seuil plancher, c’est à dire 1% et 1,25% concernant les prêts de 20 ans. Ainsi, l’heure est aux grandes négociations au niveau des banques et autres établissements monétaires. Il serait tout de même convenable de rester prudent, car la situation n’est pas encore très stable.

À l’échelle internationale

Logiquement, d’autres pays subissent également des changements suite à l’élection de Trump. Les Etats-Unis précisément sont affectés par cette nouveauté, les taux immobiliers ont grimpé en peu de temps. Ceci peut s’expliquer par la réalité qui y règne en ce moment, on craint une politique plus inflationniste. De ce fait, le marché mondial enregistre une perte de plus de 1.000 milliards de dollars. Une conséquence pesante que les investisseurs sont obligés de ménager.

De plus, la victoire de Trump a favorisé une excitation autour des rendements des emprunts. D’après des experts financiers, de tels résultats n’avaient pas été mentionnés cette année; ni pour les emprunts souverains à 30 ans ni pour ceux de 10 ans. Toutefois, plusieurs pays gagneraient à ce que le calme et la constance s’installent définitivement dans le secteur immobilier. C’est un secteur qui constitue une partie importante de l’économie de nombreux pays à travers le monde. En attendant, prudence et retenu seront les meilleures armes pour gérer au mieux cette situation le moins, délicate.